Dimanche 7 mars 2021, une dizaine de pilotes a covoituré vers un site orienté N - NE : Osmoy. Rapidement organisée, cette escapade était l'occasion pour nombre d'entre nous d'inaugurer l'année. Découverte de ce site proche de Rouen pour certains, répétition d'une sortie précédente pour d'autres, vent, soleil et plaisir des retrouvailles étaient au rendez vous.
Alors que certains pilotes optaient pour un départ de la pente école, nous avons opté pour le décollage principal pour profiter du thermique (??) de la combe.
Les plus chanceux / expérimentés sont parvenus à s'extraire tandis que la majorité d'entre nous a multiplié décollages et atterrissages. Le vent soutenu a progressivement un peu faiblit et les cycles de plus en plus longs nous ont permis de jouer sur la pente herbeuse et le champs crayeux (et bien humide) en contrebas. La vigilance était de mise sur cet espace restreint.
Le couvre feu nous a malheureusement contraint à écourter cette belle journée.
A refaire

Texte écrit par Laurence T

Pièce(s) jointe(s):
FichierDescription
Télécharger ce fichier (IMG_2036.JPG)Osmoy 

C’était prévu de longue date et la succession de week-end avec une mauvaise météo nous a fait peur mais on a eu de la chance, ce dernier week-end (16-19 Octobre 2020) était volable en Haute Savoie.

Rien d’extraordinaire mais on s’est adapté et on a volé tous les jours.
Parfois sur de nouveaux sites pour certains, parfois sur le site de Planfait surpeuplé (quand La Forclaz est dans les nuages, un samedi ou un dimanche et que les conditions permettent juste de tenir, je vous laisse imaginer).
mais l’important c’est qu’on revient tous de cette sortie avec plus d’expériences et toujours plus d’envie et de plaisir de voler.

On était donc 5 (Lucas, Julie, Ben, Laurence et moi) à partir dès jeudi soir avec retour prévu le lundi soir. Pas de problème pour Lucas et Laurence, au chômage et pour moi au chômage partiel le vendredi. Ben a télétravaillé le vendredi pendant que les autres volaient et Julie Ben et moi avions pris notre lundi, la journée qui était annoncée la plus ensoleillée.

Salut à toutes et à tous.

peu de monde dispo le week-end dernier malgré le beau temps annoncé dans la moitié sud de la France.
Dommage car Philippe m'a super bien accueilli dans sa demeure de Venosc (atterro des 2 Alpes). Un véritable 5 étoiles orchestré par Nicole, la 6ème étoile.


Vendredi, on arrive à Venosc alors que des voiles profitent des derniers rayons de soleil. On monte vite pour faire un joli plouf et découvrir ce nouveau site pour moi.


Le samedi, soleil et quasi aucun vent. Mais un peu stable qui n'a pas facilité notre tâche du jour : St Hilaire - St Eynard - Granier et retour.
Un classique pour Philippe qui a fait ce qu'il a dit.
De mon côté, je galère dans les basses couches un bon moment. Arrive à St Eynard, je retourne vers la dent de Crolles mais n'arrive pas à raccrocher. Je n'ai pas encore réussi à monter sur la 2ème crête pour rejoindre le Granier. Il faudra que j'y retourne pour trouver la clé.
Mais on a commencé à déclarer des vols CFD pour la prochaine saison.

Dimanche le vent se renforce. On reste sur les 2 Alpes où on est un peu protégé. Le vol est tonique, un peu comme au printemps.
On en profite tout de même une demi-heure mais ce sera le dernier du week-end.

Pour moi, une belle découverte que ce site des 2 Alpes/Venosc.
Un super déco, un grand atterro et un super paysage. les cables de la station de ski ne gênent pas car on vole face à de super montagnes à plus de 3000m.
Mais les conditions (thermiques et vent de vallée) étaient dimanche (on était déjà en septembre) tout à fait fréquentables.

C’est l’été et on est en pleine vague de chaleur. Il ne faut pas faire d’efforts et rechercher le frais ?

Une évidence s’impose : IL FAUT ALLER VOLER AU PUY DE DÔME !

C’est ce que nous avons fait le week-end dernier et on ne le regrette pas.

D’ailleurs on regrette rarement de sortir voler avec les copains du club. Jusque-là rien de surprenant.

Mais l’évènement de cette sortie, c’est qu’on a peut-être assisté à une prise de pouvoir par la jeunesse.

Location de voiture de particulier à particulier (finalement annulée) et bivouac sur place c’était du jamais vu. Et ma foi, vu que tout le monde (hormis moi) était bien équipé, c’était je dois le dire assez plaisant de dormir (et se laver) en pleine nature.

1 Tentes

2 Equipe

Concrètement, nous étions 7 répartis dans 2 voitures (la berlingo de Nono qui accueille 4 personnes, leurs voiles et équipement de camping et le mégane break de Fabien qui a a contenu les affaires des 3 autres).

Le Puy de Dôme était nouveau pour 5 d’entre nous.

Nous avons apprécié le site
- le train climatisé monte toutes les 10-15mn de l’attérro (50m de la gare) au déco (150m de la gare). Le forfait annuel est amorti dès la 3ème montée. Nous en avons fait 6 !
- Il y a des décos tout autour du sommet donc pour toutes orientations. On en a utilisé 2. Nord le samedi, Sud le dimanche.
- L’attérro est vaste mais mal foutu (en pente, vent chageant, déclenche un peu) mais possibilité de poser dans un énorme champ utilisé par les écoles).
- l’attérro Ouest qui est rarement utilisé car nécessite une navette voiture pour rejoindre le train (ou de monter à pieds) est idéal pour le bivouac.

Par contre, il faut accepter
- les spectateurs au décollage. On fait clairement l’animation.

3 La foule regarde Ben décoller - les biplaces très nombreux.

- l’antenne et les bâtiments au sommet qui sont énormes. Est-ce moche ou juste caractéristique du Puy de Dôme ?

5 PDD vue du nord

Coté vols, il n’y a pas eu de folies. Personne n’a posé parce qu’il voulait arrêter son vol (hormis le samedi vers 17h30 quand l’orage menaçait. P.S. Il s’est essoufflé et nous avons pu faire un autre vol vers 19h30). Pas facile de se maintenir quand on veut éviter le thermique sous le vent (vent de nord le samedi) et qu’on veut garder des marges de sécurité avec la montagne et les nombreuses autres voiles. Surtout que la plupart d’entre nous n’avait que quelques heures de vol cette saison.
Mes ces 6 vols chacun nous a permis de reprendre nos marques et d’affiner nos gestes aux décollages, en vol et lors des attérros.
En fait, chacun a pu faire ses vols en fonction de son niveau de pilotage et de l’engagement qu’il souhaitait y mettre.

Voila pour le compte-rendu. Et la vidéo me diriez vous ? Eh bien c’est en cours de préparation et vous verrez à la bande son si les jeunes ont effectivement pris le pouvoir ou si je vous mets du Cloclo (le lundi au soleil) ou du Pierre Perret (les jolies colonies de vacances). Car les vieux ne vont pas se laisser faire. Ils avancent masqués

7 Equipe dans le train

P.S. Continuez à dire où vous allez voler pendant les vacances. C’est toujours plus sympa de se retrouver et de voler ensemble.

Nous avons 238 invités et aucun membre en ligne