A l'approche des vacances de Février, nous décidons, avec José et Patrick (un ami du club Optivol au Havre) de nous organiser une semaine d'entrainement thermique afin de se remettre dans la bain avant la reprise de la saison. Alors que nous visions dans un premier temps le sud de la France (au hasard Gourdon pour y retrouver notre cher ex-secrétaire), la météo nous semblait très incertaine. Comme cela s'est présenté à plusieurs reprises, nous nous reportons sur l'Andalousie où la météo paraissait plus clémente. Et nous ne serons pas déçus malgré des conditions un peu moins excellentes que les fois passées (mais ne soyons pas difficiles à cette période !!!) Au passage, Jean Pierre profite de mon annonce de départ pour se greffer à notre groupe. Nous ne nous connaissions pas du tout et se fut une rencontre très agréable.

Décollage !

Tous ceux à qui j'avais posé la question me l'avaient garanti: un stage de pilotage, c'est indispensable dans sa formation de pilote autonome. C'est la quasi garantie de progression dans la maîtrise de son aile, c'est l'exploration de la totalité de son domaine de vol, et ça a comme but au final de simuler et démystifier les incidents de vol en milieu sécurisé. La plupart m'ont même recommandé d'en passer par un tel stage de pilotage avant d'aller me confronter à des situations thermiques en montagne ou de partir en cross.

A mon humble niveau de pilotage, je me sens attiré par le cross, justement, et je suis désireux en plus d'appréhender le domaine des basses viesses de mon aile. C'est donc naturellement que j'ai proposé de rassembler les volontaires pour un stage SIV.
Laurent, Ludo, Michel, Remy (venu d'un autre club remplacer Guillaume, retenu chez lui par des problèmes familiaux), Victor, et moi nous rendons donc lundi en fin de matinée sur la base de loisirs de Lery-Poses, pour participer au stage proposé par Plaine Altitude en cette fin de mois de septembre. Bien nous en a pris...

Dimanche, neuf heures du matin, je somnole paisiblement lorsque mon téléphone m'extrait de cet état d'apesanteur.
- Yo Vic, tu viens faire du parapente today ?
...quelques SMS plus tard...
- OK je déjeune et décolle

P1060931

Au cours de la BSTOF, la compétition organisée par le club à St-André-les-Alpes, on a pu profiter de quelques créneaux de vols notamment le soir et le matin. On faisait aussi un peu mumuse avec la grappe des compétiteurs pour vite retourner au PC et turbiner dans nos fonctions respectives. Être bénévole m'a permis de pouvoir tendre l'oreille chez les pros et d'apprendre pas mal de choses, notamment vis-à-vis de la météorologie; valable également sur le terrain: entre autre un “dust devil” d'environ un mètre de diamètre s’est emparé de mon aile qui s'est soulevée à deux mètres du sol et a fait cinq tours sur elle-même suivie par celle d’un autre parapentiste alors que tout les autres se sont vus épargnés. Le tout, sur le déco sud de St-André tandis que le vent passait cul. Heureusement, on m’a bien aidé à remettre le tout en place. Il reste tant de chemin à parcourir encore ! Pendant la semaine de compétition, Paul a pu prendre quelques leçons auprès de l'école locale Aérogliss et il a même tenté le plouf du soir avec les membres du club: Son premier vol hors école ! Bravo !


Nous avons 237 invités et aucun membre en ligne