Et voilà une nouvelle sortie club rondement menée.

Pour la faire courte, certains avaient 4 jours de disponibles puisque le 14 juillet tombait cette année un mardi.
Une semaine avant ce long week-end, un check météo a rapidement éliminé les sites de Normandie et des Vosges (trop de vent) et une grande partie des sites des Alpes (vent du Nord soutenu).
Par contre le massif central était volable et surtout Millau alliait conditions correctes pour le vol et une bonne chaleur. Ces 4 jours allaient nous permettre de partir un peu plus loin que d'habitude.
Nous nous sommes retrouvés à 4 (Julie, Lucas, Gilles et moi) + Sophie qui était déjà sur place avec son Logan aménagé en camping-car et qui nous a fait le tour des sites de déco et des attérros.
Puncho d’Agast en NO, O et S avec 3 attérros possibles le long du Tarn et Brunas en N avec atterro possible au sommet ou en vallée. Le tout à 20mn de notre camping Huttopia avec l'immense atterro delta dans le champ à côté.

Sans n'y avoir jamais été, j'avais entendu parlé de Millau pour
- son viaduc
- son soleil généreux
- les nombreuses activités annexes au vol libre (canoë-kayak, VTT, escalade, canyoning, …)
- ses restitutions exceptionnelles

Alors prenons les choses dans l'ordre :

Le viaduc : on ne peut pas le manquer. On le voit de tous les sites. Majestueux.

Le soleil généreux : Oui il a fait chaud. Et qui dit chaleur dit aussi thermiques généreux. On a eu des conditions calmes le matin, généreuses et ventées en journée et nous avons pu voler 2 soirs au coucher du soleil. Lucas qui venait d'avoir son brevet initial a bien profité des vols du matin et a pu faire 1 vol un soir. Les autres ont aussi été sages et ont su renoncer quand le vent ou les conditions étaient trop fortes. Gilles, Julie et moi avons tous à un moment ou à un autre préféré aller nous poser pour nous reposer des thermiques qu'il fallait continuellement gérer. Bref on s'est fait balloter, tartrer, défoncer au point de ne plus toujours apprécier. Mais en prenant des marges (et des attérros suffisamment grands) et en renonçant quand il y avait trop de vent, nul doute que ces expériences viendront étoffer nos capacités de pilotes.
Ne croyez pas que nous avons été déçus pour autant. Même si ça a été difficile, nous avons tous apprécié notre week-end de vol. Gilles a fait son premier cross « tout seul », Julie a pris de bons thermiques et a réussi à poser 1 fois dans le terrain (celui des Deltas qui doit faire une quinzaine de terrains de foot – 500m x 200m) et moi j’ai fait repose au sommet à Brunas, un petit cross « comme prévu » et surtout un thermique avec une quinzaine de vautours. Magnifique.

Nombreuses activités annexes au vol libre : Comme il a fait chaud, nous ne nous sommes pas essayés aux activités trop physiques. Nous nous sommes contentés de quelques petites baignades sur la plage du camping, de quelques siestes, de nombreuses bières locales et quelques assiettes aveyronnaises (pâté, jambon, aligot, fromages de chèvre et roquefort). Je ne dirai rien de plus sur ce sujet même si on pourrait encore parler de visite culturelle d'un village fortifié du Larzac de l'époque des templiers et hospitaliers.

Des restitutions exceptionnelles : Il y a eu des restitutions mais pas exceptionnelles. En fait, nous avons eu pas mal de vent et quand il faiblissait, il ne restait plus grand-chose à se mettre sous la voile.

En conclusion, que ça fait du bien ces week-ends de vol !
De vrai vacances entre copains. Et en plus, on a accumulé les vols. 30 vols à nous 4 et aucun incident. On a l'impression d'avoir quitté Paris depuis au moins 1 semaine !

Une chose est sûre, je vais continuer à proposer des sorties dès que possible.

Et vous ?

Nous avons 185 invités et aucun membre en ligne