Nous voila rentré. C'est l'heure de faire le Compte-Rendu.

Oui, encore un week-end qui nous a permis de faire de beaux vols. Certains diront au vu des déclarations CFD que c'était bon partout dans les Alpes et que Saint Hilaire aurait été meilleur.

Mais l'important n'est pas forcément la longueur mais plutôt le plaisir que l'on en retire.

Et vu les sourires, dès samedi, je savais que nous avions fait le bon choix.

Nous, c'était Karim, Philippe et moi. Puisqu'il n'y avait qu'une voiture, nous sommes allés voler à Planfait au dessus du lac d'Annecy.

Karim a déjà 15h de vols cette année. Pour Philippe, c'est la reprise. Et pour moi, la reprise, c'était la semaine dernière. J'ai donc 2h30 de vol cette année.

Les plafonds ne sont pas annoncés très hauts : vers 1500m. Mais l'objectif est surtout de faire du volume.
A 13h, ça tiens et on se met en vol. Philippe reste 1h30 sur la crête du déco. Karim n'apprécie pas l'aérologie. De mon coté, je trouve les thermiques puissants mais assez larges pour les exploiter. Je monte "aux dents de Lanfont", jusqu'à 1700m avant de me laisser glisser au bout du lac jusqu'à Doussard.

Retour au déco à 16h. Nous attendons un peu pour que les thermiques s'adoucissent. Nous décollons donc vers 17h pour 2h de vols beaucoup plus tranquilles qu'en début d'après-midi. Les plafonds sont même à 1900m.
Philippe reste encore au dessus du déco sans aller vers les dents. Karim va monter au dents pour aller poser à Doussard. Je le suivrai quelques minutes plus tard.
Retour en stop à la tombée de la nuit, récupérés par 2 pilotes qui ont fait des cross (un a traversé les Bauges et posé en Belledonne).

Pour nous, l'objectif de dimanche sera de monter aux dents (une première) pour Philippe, et aller sur le roc des boeufs (une première) pour Karim.

Après le passage à l'heure d'été, nous ne nous attardons pas avec messieurs Macron et Sarkozy qui sont passés dans la région. Les Notam autour des lieux visités ne nous empêchent pas de voler. Nous décidons de voler un peu plus tôt que la veille. Avant les premiers thermiques (entre 5 et 20mn de vol) puis vers 16h pour ne pas rentrer trop tard à Paris.

Ce 2ème vol de la journée nous permettra d'atteindre nos objectifs.
Philippe monte aux dents et va se poser à Doussard. Il refera un nouveau vol par la suite et remontera de nouveau aux dents.

Pendant que je suis à 2100m, Karim passe 45mn pour s'extraire du déco. Je craque et passe sur le roc des boeufs. Ma radio lache aussi.

Je fais mon vol et 1h plus tard, je croise Karim sur le roc des boeufs. Haut et seul. On termine le vol ensemble sans arriver à reprendre sous le col de la forclaz. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois.

Les objectifs ont bien été remplis. 4 à 5h de vol chacun. Des nouveaux itinéraires. Les thermiques ont été appréhendés, les plafonds ont été faits. On est prêts pour la suite de la saison.

On ne va pas vous mentir, on est rentré sur Paris un peu tard (1h-1h30 du mat) et on était un peu dans les nuages (ou dans le bleu) tout ce lundi.

Nous avons 351 invités et aucun membre en ligne