Dernière compétition de la saison et expérience inédite pour moi en tant que DE (Directeur d'Epreuve)

Le 26 septembre, une météo clémente pour une date aussi tardive nous permet d’organiser une dernière manche pour cette saison.

Cette compétition sera une première pour moi puisque je remplace Michel Levisse, en convalescence, pour le poste de DE. Ce dernier assure tout de même de chez lui la communication auprès des pilotes, une partie de l’organisation et m’assiste dans le choix du site et le suivi de la météo. Après quelques tergiversations, nous portons notre choix sur Jeufosse, site mythique du record de France et géré par notre club.
Le rendez-vous est donné pour samedi à 9h00 aux nombreux bénévoles et 9h30 pour les pilotes qui profiteront d’un petit déjeuner au soleil et les pieds dans la rosée matinale.

Marc Nossein, DT (Directeur Technique) m’assistera sur cette journée de façon efficace. Son expérience me sera d’une grande aide et il me confère quelques conseils sur les points importants sur lesquels être vigilent pour assurer une manche intéressante en toute sécurité.

Après un premier briefing de présentation générale, nous nous réunissons avec le comité de pilote, constitué de Marc, Hervé Smetek et Roland Wacogne pour monter cette manche, qui nous donne quelques hésitations sur l’axe à prendre : Nord-Est ou Est-Nord-Est ? Je découvre la difficulté à choisir la bonne dérive, la bonne distance pour permettre aux pilotes de boucler le parcours. Un crosseur parti tôt nous donne quelques informations en vol qui nous aideront pour annoncer la manche : un but à 53 km dans une dérive Est-Nord-Est jusqu’à Breteuil. C’est décidé !

Le briefing lancé à midi permet aux pilotes de découvrir ce parcours qui, je l’espère, leur donnera toute satisfaction. La manche sera lancée à 13H00. Mais une dernière information du même pilote nous oblige à modifier la manche : la dérive Est Nord-Est ! Zut et rezute, on change le but : ce sera Verneuil sur Avre et on avance la manche d’1/4 d’heure. Le stress monte encore un peu plus : est-ce le bon choix ? Avons-nous raison de modifier ? Je m’aperçois qu’il est beaucoup plus facile de prendre toutes ces décisions pour soi-même plutôt que de choisir pour 26 pilotes motivés !

Allez, c’est parti, les premiers pilotes s’envolent. Ca monte bien mais le vent se renforce obligeant certains à attendre pour décoller. Je reste sur le déco pour assister avec d’autres bénévoles, attentive aux moindres problèmes. Ouf, tout le monde est parti. Je questionne régulièrement Maxime, le responsable des navettes pour savoir si des pilotes sont au but. Non ? Pas encore ? Et là, toujours rien ? La manche est peut être trop difficile, on n’aurait pas du changer, peut être nous sommes nous trompés sur le choix du site….. ? Et enfin, la bonne nouvelle : ça y est, nous avons 2 pilotes au but ! Ouf ! Je commence à me détendre.

Et une longue attente commence jusqu’au retour de tous les pilotes. Nous en profitons pour refaire le monde du parapente, partager notre expérience avec les jeunes pilotes, régler quelques affaires en cours au club. Bref, on s’occupe. La queue pour le déchargement des GPS s’allonge et enfin, nos 3 vainqueurs arrivent. Nous pouvons déboucher les bouteilles et mettre en place le podium :

1er : Roland Wacogne

2ème : Johann Gorlier qui réalise son premier podium

3ème : Jean-Luc Vial

Nous finissons par un bon moment de détente au restaurant avec toute l’équipe de bénévoles.

Cette expérience a été très intéressante pour moi et, malgré la frustration de ne pas voler, elle m’a permit de découvrir un nouvel aspect de la compétition, de l’autre côté du miroir !

Merci à Michel et Marc pour leur aide et leurs conseils et évidemment aux nombreux bénévoles qui ont répondu présents.

Nous avons 115 invités et aucun membre en ligne