Décollage !

Tous ceux à qui j'avais posé la question me l'avaient garanti: un stage de pilotage, c'est indispensable dans sa formation de pilote autonome. C'est la quasi garantie de progression dans la maîtrise de son aile, c'est l'exploration de la totalité de son domaine de vol, et ça a comme but au final de simuler et démystifier les incidents de vol en milieu sécurisé. La plupart m'ont même recommandé d'en passer par un tel stage de pilotage avant d'aller me confronter à des situations thermiques en montagne ou de partir en cross.

A mon humble niveau de pilotage, je me sens attiré par le cross, justement, et je suis désireux en plus d'appréhender le domaine des basses viesses de mon aile. C'est donc naturellement que j'ai proposé de rassembler les volontaires pour un stage SIV.
Laurent, Ludo, Michel, Remy (venu d'un autre club remplacer Guillaume, retenu chez lui par des problèmes familiaux), Victor, et moi nous rendons donc lundi en fin de matinée sur la base de loisirs de Lery-Poses, pour participer au stage proposé par Plaine Altitude en cette fin de mois de septembre. Bien nous en a pris...

En arrivant sur la base de loisirs de Lery Poses, on se dit tout d'abord que c'est vraiment un endroit magnifique. Hervé Gabet nous y attend avec son bateau flambant neuf. Oui parce qu'en fait, on est sur un lac situé plutôt loin des reliefs, dans l'Eure. Et malgré la proximité du site de vol de la côte des 2 amants, c'est plutôt plat comme coin... Le bateau sert donc certes à la sécurité des pilotes, mais surtout à les envoyer en l'air à l'aide de son dévidoir de grand luxe (qui a en tous cas bien fait baver les treuilleurs en formation présents).
Hervé entame la prise de contact par nous présenter le matériel, distribuer à chacun son largeur, et surtout nous interroge sur nos passés de pilotes, nos aspirations, les situations délicates que nous avons pu déjà vivre, etc. Et bien vite vient l'heure des premiers vols.
Une fois la brume dégagée et le soleil resplendissant (la météo s'est montré extremement sympathique avec nous cette semaine), ce sera "Exercice de tangage pour tout le monde!" Une rigolade, pensez-vous? Et bien détrompez-vous car Hervé est exigeant: on pousse le tangage assez loin pour apprendre à bien maîtriser les abattées. Bon, je parle pour moi, là, mais dès le premier vol, je réalise que cette semaine me sera très enrichissante...

Après des journées si riches en émotion et en concentration, nous nous retrouvons le soir entre copains avec Hervé sur la terrasse de notre chalet pour partager à l'apéro une splendide vue sur le lac au soleil rasant. Magnifique...
Et c'est là un des points forts de la formule de Plaine Altitude: ici, il n'y a rien d'autre à faire le soir que débriefer ses vols, se marrer avec les copains, profiter des bières en discutant parapente, et mentaliser les exercices du lendemain. Pas de SIVet au menu, mais des fajitas entre copains, et on s'en remet un petit dernier avant d'aller dormir...

Après une bonne nuit de repos, et une belle grasse matinée pour les afficionados, les exercices s'enchaînent assez vite : contres de fermetures assymetriques, fermetures frontales provoquées ou sur tangage, contre d'autorotation, etc. Après chaque vol, un debrifeing assez poussé avec Hervé nous permet de décider des exercices opportuns pour le prochain vol. Chacun avance à son rythme, et profite des vols des copains pour progresser encore.
Benoît est venu par deux fois nous rejoindre pour remplacer au pied levé Victor qui avait des obligations professionnelles. Enfin remplacer Victor... Il a surtout profité de l'aubaine des gains de plus de 1000m (oui oui, 1000m!!) et des conseils d'Hervé pour perfectionner ses manoeuvres de voltige. Ca lui a tellement plu qu'il est resté plusieurs jours, finalement, histoire de profiter de l'ambiance de nos soirées et des bons petits plats.

Au bilan de ce stage, nous aurons finalement tous énormément progressé grace à Hervé. La formule de Plaine Altitude a fait l'unanimité: de gros dénivelés pour enchaîner pas mal d'exercices, une vision parfaite des vols des copains, pas de temps perdu en navette, un endoit magnifique, et, surtout, un moniteur hors pair: accessible, sympathique, serieux, pédagoge, rassurant... Bref, au top!
Tout le monde a pu réaliser les manoeuvres de descente rapide, ceux qui voulaient des décros (mes 7 premiers sur un seul vol, quand je dis qu'on monte haut...), les meilleurs une SAT, Benoît ses premiers tumblings, Ludo et moi un bain dans le lac... A propos, elle est chaude en septembre (facile 20°C), et c'est de l'eau douce. Bon, je n'irai pas jusqu'à écrire que je l'ai fait exprès, vous auriez raison de ne pas le croire...

Au final, tout le monde a trouvé ce qu'il cherchait. Nous avons bien transpiré, nous sommes fait secouer mais avons appris à gérer. Tous nous sommes fait centrifuger, certains se sont bien fait rincer, nous repartons donc lesSIVés, mais enchantés, et avecla ferme envie de recommencer!

Nous avons 22 invités et aucun membre en ligne