21 km au départ de La Roche-Guyon

Ce jour là, lundi 24 avril, à 3 heures de l'après-midi je vais essayer un paramoteur : c'est bien mais mon enthousiasme est retombé car c'est cher encombrant, lourd, bruyant, bref, pas encore convaincu finalement.
(NDLR : depuis, il a tranché pour l'achat !)

Donc après l'essai, je rejoins Alain et Hugues et compagnie à Clécy, oh pardon, La Roche-Guyon (blague entre Alain et Dom).
Ca vole mais c'est venté. Aprés un petit tour de piste, j'observe une Apco qui fait fusible.
Attention, c'est le moment. Bingo, bon thermique que je travaille en m'écartant du relief en biais, décalage puis montée régulière jusqu'à + 650 m.
J'ai loupé le plafond et en décalant dans la petite vallée je ne retrouve pas grand chose. Bref le coup est un peu loupé, je pose à Civières content quand même : 10 bornes (NDLR : modeste, va … Vu d'en bas, t'en a fait saliver + d'un ce jour-là…).
D'autant plus qu'une voiture arrive avec deux passagers. Attirés par leur curiosité, ils se laissent convaincre de me ramener illico à La Roche avec la voile en vrac dans le coffre.

De retour, au déco je vois plein de voiles en l'air, il est 6 heures le ciel est devenu tout gris.
Seul Alain décale franchement et s'en va faire le plaf'.
J'essaie de décoller tout de suite pour l'accompagner mais ça souffle fort et je me fais rouler au sol.
Je décide alors d'aller récupérer Alain. Mais il est déjà loin et je me paume dans le campagne. Coup de bigo, pas d'appel.
Bon, je rentre à la maison. Hugues le récupèrera au final.
Belle journée, à la prochaine !

Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne