Décollage octeville

Samedi 6 juin - Octeville

Une journée merveilleuse pour voler et faire voler

 11h30 ce samedi matin lorsque nous arrivons sur le site de vol d’Octeville sur Mer… ½ heure de retard ! Certains passagers nous attendent déjà patiemment, j’avais fixé le rendez-vous aux participants à onze heures.

Mais ils ont eu le temps de découvrir le site, et surtout les hautes falaises qui dominent la Manche, où, sous peu, ils prendront leur envol. Un avant goût d’adrénaline.

Une pointe d’appréhension et déjà pas mal d’excitation se lisent sur leurs visages. Le soleil, la brise, bien orientée, soutenue et régulière, toutes les conditions pour de longs soarings sont réunies et la journée s’annonce idéale.

Rapidement toute l’équipe se met en place. Nos six pilotes préparent déjà leurs ailes sous les yeux des passagers perplexes et curieux.
Je me présente aux futurs passagers et les dirige vers eux. D’autres s’affairent à les préparer, le casque sur la tête, on agrafe les cuissardes, la ventrale, on enfile les gants, les pilotes revérifient le tout, attachent les écarteurs et dispensent les consignes «  Il faudra regarder loin devant, résister en reculant, ne pas tomber et courir, courir, ne pas s’arrêter, tu sentiras l‘aile te porter, le sol se dérober… On volera !! »

1, 2, 3, c’est parti…

Michel, Maxime, Patrice et Jérôme sont les premiers à décoller, suivis de peu par Eric et Bruno qui nous viennent, avec leur président, du Club des Crécerelles. Nous avons fait le max pour faire voler les familles et les amis ensemble pour que tous puissent partager la douceur et le silence du vol de bord de mer. Leur regards auront pu se croiser, mêlés d’intimité complice et de bonheur.

Très vite les ailes s’éloignent, direction Antifer. Les conditions sont tellement agréables que nous pouvons offrir des vols d’une demi-heure et plus. Personne ne souhaite reposer ! Quel bonheur pour tous !

Laurent, Michel B, Gilles, Pierre et Karim assistent nos pilotes au déco. Laurence et Fabien photographient et filment. Aurélie gère les inscriptions et la caisse, pendant que Dom, assistée de Lisa, s’occupe de l’intendance. Un peu à côté, Laurie tient compagnie au jeune Calixte, ou peut-être le contraire ? Paul lui, perfectionne son gonflage et moi je m’occupe des futurs passagers, je les tiens informés, réponds à leurs questions, donne quelques explication et m’assure que chacun puisse voler.

Tout s’enchaine dans un ballet bien réglé. Parfait !

A chaque posé, nous demandons aux passagers leurs sensations. Ils ont tous l’air éblouis, les yeux grands ouverts, un sourire qui illumine le visage, ils ne sont pas pressés de reprendre le contact avec la terre. C’est tout ce que l’on attendait !

Certains feront un barbecue tardif plus loin en bord de falaise, ils étaient venus en bande fêter l’anniversaire d’un ami. D’autres resteront longtemps autour de nous, se renseigneront sur la pratique de notre sport, comment apprendre ? Où ? Quel matériel ? Peut être de futurs pilotes et membres de notre club.


Pas prévu : quatre inscrits ne se sont jamais présentés mais nous avons fait voler deux locaux (père et fils) qui se sont présentés spontanément au moment du pliage. Michel et patrice se sont équipés et les ont emmenés jusqu'à Antifer où le père travaillait sur un remorqueur. Jeune retraité, il a découvert son ancien lieu de travail vu du ciel et au soleil couchant. Moment d’émotion , pas besoin de mots.

Cerise sur le gâteau : tous les bénévoles ont volé eux aussi en solo. Aurélie, qui n'avait pas emmené son parapente, fera un biplace tout comme Lisa, que Laurie aura très gentiment emmené dans les airs.

Nous avons effectué 27 vols ce jour là. Tout le monde a été comblé, les participants d’avoir volé et nous d’avoir fait partager cette très belle journée de parapente. Un vrai moment de bonheur.

 Béluga ligue PIDF

Dimanche 7 juin - Le Marais Vernier

Les conditions sont moins bonnes que la veille, mais les vols assurés…

Après une nuit réparatrice, direction le site du Marais Vernier orientation NE.
Les prévisions annoncent une autre belle journée. Un bon brief du gérant du site (Christian, dans son gîte des cigognes) direction le déco où beaucoup de participants nous attendent déjà. Ils n’ont pas eu trop de problèmes pour trouver leur chemin sur ces petites routes de campagne normande, bordées de chaumières à colombage typiques de la région.

L’organisation, bien rodée de la veille, se remet en place naturellement. On accueille les passagers, leur présente le site et l’activité sans perdre de vue les premiers parapentistes qui s’élancent. Ils ne volent pas longtemps.

Tout le monde se disperse autour de la zone de décollage, l’herbe est fraichement coupée, l’ombre des arbres protège de la chaleur du soleil. Bientôt les pique-niques font leur apparition et nous décidons de faire les premiers vols. Le vent de travers rend le décollage très technique, il nous vaut de belles leçons de pilotage de la part de nos pilotes, et ne permet pas d'appui aérodynamique sur le relief. Pas de quoi tenir en plaine non plus, les thermiques sont un peu anémiques.

Les premiers passagers ne peuvent faire que des vols balistiques améliorés. Il va falloir composer avec ces conditions et attendre que la masse d’air s’installe mieux


Vers 14 heures, la situation n’évolue toujours pas. Nous nous concertons sur la conduite à tenir. Changer pour un autre site, Villers en bord de mer  avec le trajet que cela implique pour tous nos passagers ?
Malheureusement des amis nous informent que, là-bas, la brise de mer est beaucoup trop forte.

Pas d'autre choix que de rester sur Le Marais Vernier dans l’espoir de sauver cette journée. Nous patientons encor dans l’espoir d’une amélioration qui nous permettrait de faire des vols plus long. J’informe les passagers en expliquant les aléas de notre activité, je commence à les préparer à la probabilité de ne pas voler.

Ils passent malgré tout un bon moment, profitent, en famille ou entre ami, de l’air de la campagne et de la vue sur la réserve naturelle. Au loin quelques Cigognes volent, elles font des envieux.

Presque 16 heures, la brise de mer commence à « entrer » sur le site et de bonnes conditions s’installent. Aussitôt nous reprenons les vols, de vrais beaux vols. Ils s'enchaînent. Nous pensons que la journée est sauvée ! Tout le monde volera ou revolera !

Les décollages sont toujours un peu délicats, mais les passagers ne s’en rendent pas comptes, ils vivent les belles sensations espérées.

Mais la brise se renforce, c’est de plus en plus tonique. Un grand merci à Laurent et Karim qui auront assuré les biplaceurs au bout de leurs bras costauds toute l’après-midi, c’est très physique.

Nos pilotes enchainent et finalement, hormis deux inscrits, tout le monde aura volé. Certains n’auront pu faire qu’un petit vol et d’autres de plus longs, tous avaient l’air heureux de cette nouvelle expérience, beaucoup de beaux souvenirs dans les têtes.

Malgré tout Il y aura eu quelques frustrations, nous espérons que les personnes concernées ne nous en voudront pas et nous retrouverons une prochaine fois. Nous ferons tout notre possible pour faire oublier cette frustration, c’est promis.

Pizzéria le soir après une visite guidée de Pont-Audemer, antenne Normande du club. Merci José.

Retour à Paris aux environs de minuit. Super Week-end, supers participants, supers bénévoles et supers supers pilotes.

Les participants

Bilan : 32 vols

(une belle prouesse vu les conditions) et des passagers très heureux, qui auront été patients et compréhensifs avec la météo !

Très grand merci aux pilotes:

Michel L, Patrice, Maxime, Bruno, Eric, Jérôme, José qui auront permis le succès de ces journées

Très grand merci aux bénévoles :

Aurélie (compta) Dom et Séverine pour l'organisation des repas et du logement.

Laurence à la photo et la logistique

Laurent pour l'aide à l'organisation et sa présence sans faille à l'assistance déco

Fabien et Pierre pour les navettes du dimanche

Karim pour l'aide au déco

Laurie, Lisa, Calixte pour leur bonne humeur et leur soutien

Michel B et Paul pour leur présence le samedi

Norbert pour le prêt de son Bi et sa présence le dimanche.

Les Crécerelles pour leur participation.

Rendez-vous fin septembre pour d’autres belles journées.

Rafaël

 Liens vers les albums photo

THE BEST OF pour tous (199 photos) --> ICI
Sélection Passagers du 6 à Octeville (473 photos) --> ICI
Sélection Passagers du 7 au Marais Vernier (540 photos) --> ICI

Nous avons 68 invités et aucun membre en ligne