Nous partîmes deux et arrivâmes cinq.

Ça y est c'est ma vraie première sortie club depuis bien longtemps, et j'étais excité comme une puce qui n'avait pas volé depuis pas mal de temps. Donc départ de Paris vers 12h un bon nombre de personnes avait eu la même idée !

Nous retrouvons le reste de la troupe, Antoine, Sébastien, Hugues à Commes, nous surprenons tout ce petit monde en pleine sieste. Pas grand monde en vol et pour cause, pas d'air. La situation ne semblant se modifier avant longtemps, nous décidons après un petit casse-croute de faire route vers notre destination finale Le Rozel. Site bien connu du Thermique pour l'avoir déjà pratique par le passé. En chemin une fois l'intendance mécanique  assurée, nous arrivons sur le site du Rozel.

Le vent du large est là, bien au rendez-vous des volatiles que nous sommes. Toute la troupe se prépare et décollage sans problème pour certain un peu plus compliqué pour d'autres qui finalement choisissent de s'intéresser à la botanique Contentine qui les fascine tant. Démêlage et élagage sont les deux activités maudites du parapentiste !!

Le site du Rozel est une sympathique baie qui à marée basse dégage une plage immense. Le décollage est un bout d'herbe qui permet à trois, quatre voiles de ce préparer, mais dés l'apparition du vent la pente du site étant faible, elle demande une bonne impulsion pour une bonne prise en charge de notre vitesse. La partie utilisable par rapport à l'axe et la force du vent reste réduite, donc prudence dans les croisements qui seront fréquents et multiples. Nous volons jusqu'au coucher du soleil. Cet instant est toujours magique.

De retour au camping où nous attendait Isabelle (qui ne connais pas isabelle ?  ) nous installons rapidement notre campement pour profiter d'un repas pris dans le restaurant du camping. Nous sommes  entourés de Bungalow, et tout semble désert ! ( maman j'aie peur !)

Après un apéritif offert par les parapentistes horticulteurs, nous testons les spécialisées culinaire du coin: Pizza, andouillette, et escalope normande. Les desserts resteront plus dans l'ambiance normande pomme et pomme. Petite ballade digestive sur la plage ou nous rencontrons des pêcheurs sur la plage ils venaient de capturé un Bar. Nous décidons de regagnez nos pénates et après un bref aperçu de la météo du lendemain pensons nous diriger vers Le Lander, à demain donc.

Lever vers 8h ( heu moi c'est 9h) petit déjeuné, démêlage et direction le Lander comme prévu. Une bonne vingtaine de minutes de route et nous voila sur place, Isabelle se chargeant de l'intendance des personnes, elle nous retrouvera, plus tard sur le site. Une fois sur place nous somme conforté de notre choix par la présence de 'locaux' nous prenons notre mal en patience le vent du large, ce coup-ci fait cruellement défaut. Avec Sébastien nous partons explorer l'attero au cas ou où !

Le temps est superbe et la vue agréable quoique brumeuse. Que cette lande est jolie avec son chemin des douaniers qui longe le littoral. Deux locaux décident un décollage qui les mènera après quelques virages dans une descente inexorable, à l'attero que nous avions visité, comme quoi !

À L'arrivée d'Isabelle, direction le point de vue pour le Pic Nic. Une fois repu nous décidâmes de migrer vers un autre site conseillé par les locaux ( encore eux) une fois sur place une vue imprenable sur le chantier de l'EPR en construction, s'offre à nous, superbe !

Le site est un grand champ herbeux, pente douce (trop douce? ), nous nous installons pour une attente tranquille qui ne le serra pas pour tous. Sébastien qui lui, se sent pousser des ailes, réalisera un petit vol avec une bonne course d'élan et c'est un décollage impeccable pour un vol de courte durée, mais quel vol !! d'autre s'y essaierons sans trop de succès, c'est de la faute de la pente ! (course foireuse et haies, sont des obstacles infranchissables sans vent ! ), bon aller circulez y à rien à voir. Il se fait tard retour au Rozel ou nous apprendrons que certain on pu voler dans l'âpre midi ( ça, ce sont des on-dit !)

Un de nous se la jouant "raid des dunes" décide de monter au site à pieds. L'instant qu’il y arrive tout le monde est en l'air pour un ride de folie. Et c'est encore sur ce super site que nous terminons notre journée en beauté. Notre soirée ce passe à redécouvrir les spécialités de la région ….

Nous décidons pour le lendemain de nous diriger vers Paris et d'aller voler sur le site de Vierville sur mer. Petit dej et départ vers Vierville . Une fois sur place, nous prenons un pique-nique que nous avons bien mérité !!

Tout le monde se prépare. Mais un vol test d'Hugues nous avertit que le vent est trop travers. Son vol aller-retour c'est effectuer à quelque mètre du bord de la falaise, pas trop de place pour ce se croiser ! D'un commun accord nous décidons d'aller à Commes site mieux exposer exposé au vent du jour.

Sur le site de Commes c'est l'effervescence une flopée de voiles est en l'air, notre groupe ce se met en l'air sauf Sébastien qui trouve qu’il y a vraiment trop de monde, la suite lui donnera raison. Hugues est comme à son habitude le premier en l'air, il ira jusqu'à Aromanche. De nombreux aller-retour pour tout le monde. Nous volons environs plus d'une heure dans cet environnement ou quelques rares pilotes ne respectent pas vraiment les règles les plus élémentaires du vol libre, qui encore plus tendues en bord de mer. ( que dire de l'e.. de sa m.. ) qui m'a coupé la route sans s'en faire un instant et qui m'a fait me poser sur la plage … c'est un moindre mal, une collision aurait été plus grave !

 

Ce week-end c'est fini là pour nous (Isabelle et moi), car nous n'avions pas  envie de rentré trop tard sur Paris en espérant un retour sans bouchons ( ceux-là je ne les aime pas )finalement notre choix de la ligne directe c'est avéré le bon, car pas plus de trois heures jusqu'à Écouis ( les deux amants)  notre étape du soir.

 

Bon week-end, bonne ambiance club malgré ce comité réduit.

À refaire dès que possible, pour quoi pas  Annecy avec une aide pour nos jeunes pilotes peu expérimentés qui pourraient reprendre confiance, épaulé par leurs paires.

jean loup Morette

Nous avons 51 invités et aucun membre en ligne