Fin mai, le stage cross de Dormillouse est annulé au dernier moment pour cause de mauvaise météo. Dommage, car je comptais bien y valider mon BPC, et reconnaître la partie nord du secteur de la future B-STOF 2016.

Heureusement, 4 autres membres du Thermique ont répondu positivement au sondage pour venir avec moi participer à un stage performance/cross. La date qui fait l’unanimité est la semaine à partir du 15 août et le Cantal est choisi pour profiter de conditions pas trop atomiques, de reposes faciles dans des vastes prairies à l’herbe épaisse et des multiples orientations des vallées autour du Puy Mary.

domaine de volLe domaine de vol que nous avons exploré, de Cheylade au Nord, à Saint Jacques des Blats au Sud, Salers à l'Ouest et le Plomb du Cantal à l'Est

Laurence, Victor, Michel B. et Laurent m’accompagnent donc. Dom se joint à nous pour la semaine et prend directement le contrôle de l’intendance, nous déniche un gîte super sympa, allume chaque soir le feu dans la cheminée, mijote les petits plats et nous approvisionne en pain frais le matin pour les super sandwiches bleu d’Auvergne, deux jambons et Cantal vieux (inoubliables !).

DSC 2638Notre gîte, tel que Dom nous y accueille tous les soirs...

Samedi après-midi, premier contact du groupe avec la vallée du Claux. Nous organisons un vol du soir au décollage de Cheylade, restons environ 45 min en dynamique et Laurent et moi tentons notre premier mini cross en A/R jusqu’au gîte.
Le lendemain, nous partons visiter Salers et repartons voler en fin d’après-midi. Nous décollons du NE du Puy de la Tourte, pour encore 1 h de vol.

DSC 2607Salers, classé parmi les plus beaux villages de France

1er jour, nous rencontrons notre moniteur, Roel (prononcer « roule »), ainsi que le reste du groupe : Annie, Catherine, Marie et Nicolas. Les objectifs de chaque élève sont exposés : du vol thermique accompagné vers l’autonomie pour les moins aguerris, jusqu’à la validation du BPC et au cross de 50km pour les membres du club.

IMG 7359Roel, notre moniteur, notre guide spirituel, notre ange gardien...

Départ pour un plouf depuis Chabraire, ce qui stresse beaucoup Laurence. Elle mentalise sa PTU pendant toute la montée et son atterro satisfera finalement le moniteur : nous pourrons partir en cross dès que possible, ouf !
Deuxième vol sur le même site où Laurence, Laurent et moi décollons en escadrille, histoire de faire monter un peu l’adrénaline de Roel. De retour au niveau du déco, c’est Victor qui nous décolle dessus pour faire un strike. La tachycardie de Roel s’aggrave. Nous posons à l’école pendant que Roel se fait ranimer. Il était tombé dans les pommes en attendant la tempo de Michel lors de son décollage avec sa nouvelle aile.
Nous nous rendons ensuite vers un décollage secret de Roel, où le vent de cul nous sape le moral. Seule Catherine est ravie d’y retrouver les huppes rêvées depuis sa jeunesse et entame le dialogue avec les volatiles. Ses cris d’oiseaux (houp houp houp !) redonnent le sourire à tout le monde, rattrapent la journée qui partait super mal, et nous feront encore rigoler en fin de semaine !

huppehuppe2La huppe fasciée, pour ceux, comme moi, qui n'avaient pas vu ce que c'était. Il faut avouer que c'est un bel oiseau...

Le troisième vol au décollage du col de Serre nous permet d’explorer toute la vallée du Claux dès le premier jour. Pour fêter ça, après un apéro digne du Thermique, Laurent et moi préparons un aligot typiquement cantalou.

DSC 2628Laurent fait chauffer les biceps pour préparer l'aligot !

2ème jour, Le Thermique a préparé la météo qui n’est pas top dans la vallée. Fidèles à nos habitudes franciliennes, nous sommes prêts à nous taper 3h de route pour nous rendre à Millau (NDLR : comme le chantait Luis Mariano, « Si tu vas à Millau, n’oublie pas de prendre ton vario… »). Nous nous rendons finalement au Plomb du Cantal (2h plus proche…), avec pour objectif de rallier Saint Flour par la voie des airs pour un petit cross de 30 km. Arrivés sur site, la météo n’est pas top. Le nouvel objectif est de longer la crête jusqu’à Vic-sur-Cère. Catherine nous gratifie d’une repose travers pente digne d’une X-Alps, remonte en courant au sommet et redécolle pour faire la distance max jusqu’à St-Jacques-des-Blats. C’est Michel qui termine en tête ce super cross de 5km, suivi de Laurence, Marie et Victor. Moi je me Salers avec Laurent dans le champ en amont de l’atterro.

DSC 2643Décollage du Plomb du Cantal. Laurent n'écoute pas le briefing de Roel (pas bien !), et préfère faire de la pub pour la Bornes to Fly depuis une des balises du Cantal Air Tour...

DSC 2725La Salers, une des deux vaches locales, avec l'Aubrac.

Retour au Claux, où nous découvrons la vallée super ensoleillée, de magnifiques cumulus sur la crête et le vent bien axé sur le déco du col de Serre. Sacré météo-parapente.com, nous avons raté une pure journée en local et avons fait de la route pour rien, on se croit au Kratair Club !… Malgré la fatigue de nos compères, nous motivons les troupes : Allez, houp houp houp, on y va ! Objectif le Claux atteint pour tout le monde, malgré les passages sous le vent des différentes combes. Laurent pose au gîte et se voit servir une bière par Dom avant même de commencer à replier !

3ème jour : Départ au matin direction le Puy de la Tourte. Les Perfs sont déjà en l’air et enroulent de super thermiques dans la vallée. Nous nous jetons comme des affamés dans le ciel qui s’assombrit aussitôt et plombons directement. Nicolas se pose en lisière de forêt en finesse après avoir rentré les jambes sur les derniers 50m. Je m’Aubrac entre le déco et l’atterro.

DSC 2647Victor, tout sourire au déco, croit encore que ça va tenir...

Le vol de l’après-midi sera le premier changement de vallée par voie aérienne de la semaine. Objectif St-Flour via Murat. Michel et moi terminons notre épopée en Millau de vallée de Dienne, après avoir séché plus d’une heure sous le Puy de Seycheuse (un nom comme ça ne s’invente pas !). Laurence m’y a abandonné lâchement et posera au-delà de Murat. Dans la navette qui vient nous retrouver au bar, Michel et moi découvrons Victor et Laurent qui ont posé à Murat. Navette 100% Thermique et Thermique 100%, avec tous les copains c’est trop bien !!

4ème jour : Après 3 jours dont les premiers vols étaient des ploufs, nous décalons le RDV à 10h. Le plan de vol du jour est ambitieux, car nous visons un A/R vers Salers : déco du Puy de la Tourte en NE, Puy Mary, retour à la Tourte pour permettre aux derniers au plaf de rattraper le train, puis feu sur le Roc des Ombres puis le Puy Violent, avant de transiter vers les faces Sud de la vallée de Recusset pour nous rendre à Salers, retour par les mêmes crêtes au Sud, bascule dans la vallée du Falgoux, puis retour au Claux, en direct ou via le Puy de la Tourte !!
Michel se pose avec Marie dans la vallée du Recusset. Sur le retour de Salers, Victor se pose avec Roel au Falgoux. Laurence, Laurent et moi nous posons à la Chaze, au pied de la Tourte. Nous bouclons ainsi malgré nous (à 40m près) un magnifique triangle FAI de 36 points CFD (http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2014/vol/20175513), avec surtout le plaisir de l’avoir fait en bande ! Pour le Thermique : houp houp houp !!

P1010298Laurence, au plaf, profite d'une vue imprenable sur Salers !

Le vol du soir sera un A/R Chabraire-Cheylade, que Laurence et Laurent réaliseront au raz des crêtes. Moi, je resterai au plaf tout l’aller et serrerai les fesses au retour… L’enchaînement des 2 vols du jour nous aurait permis de dépasser les 50km sans problème !
Le soir, nous retrouvons au gîte Paul et Lisa, qui ont fait un détour pendant leurs vacances pour nous rendre visite.

5ème jour : Le plan de vol nous permettrait de cumuler 50 km en triangle FAI et ainsi peut-être permettre à Michel, Laurent, Victor et moi de demander notre accréditation pour voler à Jeufosse ! Objectif du triangle bouclé : Puy de la Tourte, Puy Mary, Chavaroche, Puy Griou, Plomb du Cantal, Peyre Arse, Chabraire, La Maurinie au pied de la Tourte.

Décollage du Puy de la Tourte d’où Victor ne sortira pas. Puis direction le Puy Mary et direction Chavaroche le long de la crête. Je m’y fais enterrer, surpris de me retrouver dans les thermiques sous le vent. Laurence choisit la voie haute 400 m au-dessus du relief après s’être fait essorer dans la machine la laver. Laurent, en vrai warrior, n’hésite pas à avancer au niveau du relief. Au retour de Chavaroche, au plaf à 2500m, Laurence visera le Puy Griou en direct et renoncera au Plomb du Cantal vu l’hécatombe du groupe et le contre qu’elle sent venir du nord est. Elle vise Peyre Arse en direct, mauvaise pioche ! : elle perdra tout en quelques minutes et se verra écrabouillée en arrivant sur Peyre Arse avant de poser avec moi. Laurent, de retour rasibus vers le Puy Mary, choisit la simplicité : il repasse par le Puy Mary et parvient à passer la Brèche de Roland, avant de poser près du col de Serre, prêt à repartir ! Roel laisse aussi tomber le Plomb mais il boucle après un A/R vers Cheylade pour nous montrer que c’était possible. Il est fort, ce Roel…! Le reste du groupe n’a pas basculé sur les pentes sud du Puy Mary.

DSC 2873Laurent, Michel et moi faisons route vers le Puy Mary.

Vol du soir Puy de la Tourte, où le thermique prend péniblement le dessus sur le dynamique. Laurent part en NE et plombe à l’atterro. Laurence, Victor, Michel, Catherine et moi partons au NO, où c’est très cyclique. Je regarde les autres grimper après de superbes ‘dos voile’ et imagine le « houp houp houp » de leurs varios, mais reste plus d’une heure à sécher sous le soleil du déco. Alors que je suis sur le point de replier pour descendre à pied, une bouffe m’incite à décoller, j’enroule direct et fais le plaf à 2800 m sans sortir de ma spirale. Dingue ! Michel qui semblait bien bas fait le plaf également. Tout le monde transite vers le Niermont au-dessus du déco de Chabraire, puis part pour un A/R à Cheylade : la journée est sauvée pour Victor, satellisé sur le plateau, et Michel qui n’avaient pas pu s’extraire le matin.

Debrief final à l’école autour d’une bonne bière. Tout le monde est ravi de cette semaine qui aura permis à chacun d’atteindre ses objectifs de reprise de confiance, de prise d’autonomie, d’acquisition de stratégie de vol, d’analyse météo. Cerise sur le gâteau, Roel valide la partie pratique du BPC pour Laurent, Victor et moi.

Marie a passé la soirée et la nuit du vendredi avec nous au gîte, la météo est toujours bonne pour voler, mais le vent a une tendance S. Nous partons voler en SO au col d’Aulac où les conditions sont assez cycliques. Paul en profite pour enrouler magnifiquement son premier thermique !

DSC 2946Paul profite pour la première fois du thermique !

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons à La Maurinie pour permettre à Lisa de nous faire une démonstration de gonflage. Elle est très douée, Paul n’a qu’à bien se tenir !

DSC 3008Lisa nous donne une leçon de gonflage !

Avant de nous séparer, nous allons dîner à l’excellente table d’hôtes d’Alta Terra, bouclons les comptes et nous remémorons les super vols que nous avons pu faire dans cette région peu fréquentée mais très adaptée à toutes les phases de progression. Surtout, nous nous promettons de nous retrouver tous bientôt dans le ciel, pour une nouvelle sortie et plein de vols de folie !

DSC 3027Le dernier apéro sur la terrasse d'Alta Terra avec la bande au grand complet. A l'arrière plan, le Puy de Seycheuse.

DSC 2915Laurence, vue d'en dessous, comme bien souvent cette semaine...

DSC 2966Laurent au déco, sous sa toute nouvelle aile.

 

Et pour finir,"Le Tour du Puy Mary en 80 photos" :

https://plus.google.com/u/0/photos/106892295594383353309/albums/6187031405393205121?authkey=CLyKz7aOoPOBTw

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne