De retour de sortie club au lac d'Annecy, un endroit magnifique qui serait parfait pour voler s'il n'y avait pas tous ces autres parapentistes. En revanche l’accueil était au niveau du paysage, nous avons pu nous sentir chouchoutés par nos hôtes et le cercle des locaux.

Personnellement pour la reprise de l’année, 2 ploufs le dimanche pendant que deux audacieux partiront éparpiller un troupeau de vaches à l'arrivée d'un beau cross. La veille le record de France de distance était tombé.

Le lundi matin, nous tentons un vol rando. Nous n’arriverons jamais à l’endroit escompté pour cause de neige et de pente trop raide et renonçons à décoller, sauf un, qui n’a pas le courage de redescendre à pied avec ma voile après l’avoir montée et préfère risquer la voie des airs avec sa propre mini-voile. Arrivés en bas, nous enchainons pour nous consoler avec un vol plutôt thermique à Planfait, l'occasion pour un galant biplaceur d'offrir en baptême à une demoiselle un vol comme je n'en ai jamais fait. Le deuxième était un vol plus contemplatif au Semnoz en dynamique-restitution. Un vol classique de fin de journée après le travail pour les locaux qu’ils ont tenu à nous faire partager comme tout le programme du jour. Cette journée se conclut sur un sympathique barbecue arrosé. Merci les savoyards.

Ensuite mardi n'a pas vraiment existé, trop venté, je me souviens d'une grasse matinée, d'un midi aux légumes, sobre et reposant, et d'une soirée autour d'un sympathique barbecue arrosé.

Mercredi deux tours de 15mn l'un sur piste mouillée, l'autre sur piste sèche. J'ai gagné 20 secondes au tour entre les deux mais j'ai quand même terminé dernier à chaque fois. Décidément le kart c'est pas mon truc, moi qui avait choisi le parapente parce qu'il n'y a pas de moteur, j'ai été servi. Ils sont tous motards ou alors mécaniciens aéronautiques dans ce club, je vais devoir passer mon permis moto. La soirée nous oblige de constater que l'arrivée de gens sérieux et d'éléments féminins fait baisser la moyenne des bières et des barbecues et assagit étonnamment le comportement de tout un chacun.

Jeudi, quelques idiots dont j'étais ont cru qu'ils pourraient voler à Planfait, il y en a même qui l’ont fait. Je crois qu'il y avait plus de monde qu'à Hillsborough. J'ai sagement renoncé après un plouf, je ne voulais pas me retrouver à compter et évaluer qui serait prioritaire parmi les 24 voiles en approche. J'ai préféré descendre une voiture à la place. Le bon plan était probablement pour les courageux qui avaient tenté un vol rando. Enfin installé à la terrasse du bar je reconnais la voile de notre président, et je saute de joie : hors terrain, je vais pouvoir me faire payer ma menthe à l'eau (comportement assagi, tout ça). Moins de 10 secondes après je m'aperçois de mon erreur. Ayant déjà fini de plier et il se pointait en terrasse pour assagir son comportement lui aussi. Il y a décidément trop de voiles qui se ressemblent, ça créée de faux espoirs.

Ce qui nous amène au vol du vendredi. Départ du Semnoz, le vent vient de l'ouest, le plafond est quand même bas. Ce fut l'occasion d'un petit cross vers le sud en aller-retour appuyé sur le relief. Une première pour les débutants, mon plus beau souvenir de la semaine, tandis les plus forts iront en groupe de quatre jusqu'au décollage du Sire et frôleront les 50 km, une première aussi pour d'autres. Une après-midi magnifique, rien à dire, fallait pas travailler.

L'image du samedi, c'est au petit déjeuner, la réparation d'un vario au couteau à pain puis avec un couteau de cantine. Véridique. Au programme, la montée à pied au col de la Forclaz, pendant que les voiles montaient en voiture ; on s'est fait proprement déposer par les gonzesses. En haut la foule au décollage me fait vraiment trop penser à mon prochain wagon de RER, quelques gouttes, brise molle, puis descendante, puis nulle. C'était l'occasion rêvée pour rater son décollage, ce qui fut fait et bien fait, avant de se lancer pour le plus vilain plouf de la semaine. Mais on s'est aperçu que ça pouvait arriver à tout le monde. J'ai pas mis les noms jusqu'ici, je ne vais pas commencer maintenant, et puis il n'est plus temps de payer des bières.

Triste samedi donc, mais belle semaine et belle sortie (multi-)club. La météo n'était là qu'à moitié mais les présents y étaient euh... en entier. Merci à tous ceux que je n'ai donc pas cités pour les bons moments et les échanges fructueux entre novices et expérimentés (au parapente, apéros et autres barbecues...). Et à la revoyure.

Nous avons 26 invités et aucun membre en ligne