Cette année c'est Font-Romeu dans les Pyrénées qui a été choisi comme destination pour la semaine club de cette session d'été 2012. Le choix c'est fait sur plusieurs critères : notoriété du site par la présence du pôle espoir FFVL( ! ), ainsi que sur plusieurs avis très favorables sur le lieu et ces environs par des personnes y volant très régulièrement et ensuite pour des raisons plutôt familiales, et pratiques, c'était sur le chemin de la suite des vacances … des deux instigateurs de cette destination. ( ha bon ! )

Une fois sur place et installés dans le Camping de Targasone, nos yeux restent rivés à la manche à air du Mauroux, visible de notre campement. C'est Guillaume qui nous fit un topo sur le site et ses alentours dans la salle de l'école Vol’aime avec une carte en relief. Ce qui nous permit de bien appréhender le site et les possibilités de cross. Certains en bavaient …

Jusque là tout allait bien, et tout le monde ce sentaient des ailes ! qui ne demandaient qu'a se déplier pour survoler les Pyrénées jusqu'à Andorre …;

Mais que n'a pas été la déception dès les premiers jours, c'est de s’apercevoir qu’un  fort vent de sud, se levait au environs de 10h30 et forcissait vers 12h. Cela réduisait à pas grand chose les espoirs d’escapades aériennes !

Les déceptions s’échelonnaient de "ce n’est pas grave", à "mais qu’est ce que je fous là !" Certes ce n’était pas le bon endroit et encore moins le bon moment pour exploser les compteurs de la CFD.

Ce petit créneau de 2h30 chaque matin a permis de faire quelques vols et en l'occurrence quelques biplaces familiaux.

          décolage biplace du Mont Mauroux avec jerome pilote et son fils comme passager

 

Comment cela ce passait-t-il dans les éditions précédentes. Elles étaient dans la continuité d’événements comme la Coupe de Plaine à Piedrahita ou la Bstof de Laragne. Donc un groupe de pilotes homogènes, car très souvent compétiteurs, un site connu à travers les expériences de chacun et des jours passés sur place, une navette organisée par le club avec des mini-bus loués pour les compétitions qui restaient à disposition pour cette semaine.

Et pour la prochaine … à partir de quel nombre de pilotes faut il conserver l’appellation sortie club, si c’est un petit groupe il semble intéressant de se rapprocher d’une école ou club local et ainsi profiter de la logistique permettant de changer de site en fonction des aléas de la météo être au bon moment sur le bon site et pourquoi pas dans le cas ou notre partenaire serait une école de permettre à certain de progresser soit en vol thermique ou en cross, car tout ça cela s’apprend et s’entretient pour les parisiens que nous sommes. 

Existe-t-il des sites ou ça vole tout le temps ? sans être Annecy et ses alentours ? qui évidement reste une valeur sûre, mais aussi comment concilier famille et parapente, volant et non volant ?

Donc Annecy, Aix Les Bain, ou Organia avec tapas fiesta piscine et vols tous niveaux en fonction des heures de la journée ?  Personnellement je sens que le côté, olé ! aï caramba ! va emporter des suffrages … 

 Nous avons passé de très bonnes soirées conviviales en savourant les petits plats préparés par Isabelle et la petite famille de Jérôme.

Jean Loup Morette

Nous avons 51 invités et aucun membre en ligne