David Eyraud en démonstration !

C’est avec des prévisions météo parfaites qu’un groupe du Thermique Francilien s’est tapé la route Paris-Annecy jeudi soir 29 septembre 2011 pour trois jours de stage de pilotage avec le pro David Eyreau, expert d’onomatopées énergiques en classe - Aaaargh! Whaaaah ! , Grrrrhh! et en vol – Top ! Bras hauts ! Brhobrho ! ("bras hauts, bras hauts" à 25m de l’eau). C’est un groupe hétérogène mais motivé qui s’est retrouvé en classe les deux yeux dans 'graisse de bines vendredi matin : François, Max, Michel B., Michel L., Jean-Loup, Pascal, Bastien, et Greg (ce dernier à temps partiel  Embarassé ).

Thumbnail image

La séquence quotidienne a essentiellement été la même à chaque jour : David nous réveille pendant une heure ou deux, Max bouche la toilette, on monte, ciel bleu, on vole, on debrief, on mange un sandwich, on monte, ciel bleu, on vole, on débrief, on monte, ciel bleu, on vole, on retourne à l’école, on cherche Greg, on revoit les vidéos, on démêle sa gauche de sa droite, on rit. Cette régularité (des journées, pas de Max) a même été bonifiée d’événements heureux.

 

 

Attention plongeon en perspective !La classique, bien sûr, fût le pilote à l’eau. L’an passé, c’était Pascal, tel que raconté avec grand sarcasme par François (dans l’article du stage 2010) qui avait tout vu du haut puisqu’il suivait Pascal dans la box. Comme on dit : crache en l’air, r’tombe su’l’nez. Ben oui, cette année, c’est François qui a crashé, dans l’eau (malgré le "Brhobrho" de David). Pascal, frustré de s’être fait volé la vedette mais un peu pissou, a essayé de nous exciter avec un atterro sur la plage mais bof, la flotte, c’est mieux. Et il y a Jean-Loup qui s’est rebellé au dernier vol et a préféré disparaître en soaring sans avertir personne ; on l’appelait à la radio, on le cherchait, on le pensait dans un arbre, mais il était déjà rendu à la navette avec un sourire béat.

 

Thumbnail image

Thumbnail image

Thumbnail image

 

Tout le groupe a progressé, les plus hots se rendant à des SATs, les autres évoluant au travers des autorots, les marches arrières, les spirales et 360s engagés, les décros, les vrilles, les wing-overs… Le crosseur, Michel L., a bénéficié d’un enseignement supplémentaire pour les incidents à haute vitesse et dois maintenant faires ses preuves : on veut un 200 bornes dans les prochains 12 mois ! grandpa_smiley Quant au peloton de queue (les vieux: Michel B, Jean-Loup, Bastien), ils ne sont pas en reste et leurs petits-enfants seront sûrement ébahis quand même en écoutant leurs histoires sidérantes d’abattées et de fermetures asymétriques.

Il est clair que chacun a appris et progressé à son rythme, et est devenu un pilote un peu pas mal meilleur. Avec le ciel bleu, la compétence de David et son équipe, la camaraderie des participants, les excellents tajines et couscous au resto samedi soir, ce stage fut un succès sur toute la ligne. Encore !

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne