27 km depuis la NW à Saint-Clair et tentative vers Les Mureaux

Le 8 avril en me levant, je constate que le temps est encore une fois affreux, mouillé, venté, et pourtant la météo de la veille annonçait une belle traîne…
Décidés à mettre le nez dehors, avec François nous partons quand même sur la pente N/O, surprise est de constater qu'il fait meilleur dans le Vexin, et que le vent finalement est là sans excès.
2 fusibles nous indiquent qu'il vaut mieux attendre l'accalmie après le passage de ce nuage bien gris qui tire.
Enfin je me décide à chausser ma sellette et me mettre en l'air, le 'psy' est à gauche, je vais donc aller sur la droite à contre-courant, en effet le vent rentre un poil Nord. Je vais aller jusqu'au bout du site là où la crête s'effondre. Je rencontre effectivement les 2 thermiques habituels, costauds et turbulents de ce coin là.

64 km depuis Jeufosse pour Yannick qui essaye une nouvelle sellette

Avant de partir en vacances, et pour essayer ma nouvelle sellette, j'ai pris mon après midi. J'ai rejoint François disponible et nous partons pour Jeufosse.
Ce matin il pleuvait et là le ciel est bleu. Nous rencontrons Dominique (d'Evreux) qui s'équipe avec nous.
Je pars le premier, beau cycle, je monte d'un coup, et stagne à 200 m, ok c'est fini, peu de vent, François se fait enterrer mais pose bien dans l'atterro étroit, dessous. Dominique, pareil, s'en va sur l'île et voilà, je suis seul, fini l'espoir de partir groupé.
Plus d'une demi-heure ainsi, je joue au " yo-yo ", c'est un peu Est. Je passe sous le déco, François remonte et j'attends.

26 km sur un nouvel axe depuis Saint-Clair

Je suis parti à St-Clair en nord ouest, François est malade, Alain est d'accord pour m'y retrouver 1 peu plus tard.

Je suis étonné de voir autant de monde, il y a peu de vent mais ça thermique plutôt bien, mais personne en l'air.
Je vais étaler l'aile dans un coin et attendre qu'il y ait un peu de place. Je me décide finalement à partir entre les petits arbres.

Trop de monde encore 1 fois et même en l'air, ça craint, il y a de bonnes ailes, les gens tirent leur parti de ces petites conditions, et parfois on se gêne.
Finalement, Alain arrive et décolle sans se presser, les conditions s'améliorent et les cycles sont plus chaleureux.

Nous avons 31 invités et aucun membre en ligne