En parapente, dans le vol libre en général, on n’est jamais sûr de rien sauf d’une chose : tous ceux qui décollent finissent par atterrir quelque part ! Si nous maintenons le rendez-vous c’est que nous pensons qu’il y a une chance de voler. Mais il n’y a en aucun cas la certitude. Il arrive souvent que la matinée soit bonne mais que le vent ou la brise forcissent à 14 heures, qu’un orage menace, etc. Ce n’est pas toujours facile à prévoir surtout s’agissant de phénomènes ponctuels et localisés.

Nous avons 59 invités et aucun membre en ligne